Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de DEADPOOL

Avec ce film au destin hors du commun et à l'arrivée fracassante (campagne marketing incroyable d'inventivité, de générosité, de subversion), on n'avait une hâte d'enfer de le découvrir enfin ! La promesse d'une relecture du mythe super-héros est-elle respectée ?

De par sa nature très violente et spéciale (le héros sait qu'il est dans une histoire et s'adresse souvent aux lecteurs dans les comics), Tim Miller et Ryan Reynolds (qui interprète Wade Wilson/Deadpool) ont décidé de ne pas trahir son caractère et d'aller aussi loin que possible pour lui rendre justice. Au point de se couper d'une partie du public et d'avoir un budget plus serré pour ce genre de production (à peine plus de 50 millions contre 150-200 habituellement...). Ce qui en résulte à l'écran est un peu symptomatique du projet en lui-même. Ayant conscience qu'il incarne une transition importante pour l'ère du super-héros au cinéma, Deadpool va loin, tellement loin qu'il en devient forcément usant au bout des deux heures. Trop de vulgarité, trop de sexe, trop de Deadpool malheureusement. Ryan Reynolds est vraiment génial dans le rôle mais il aurait été judicieux de lui donner un autre personnage à sa hauteur pour que ses joutes verbales ne relève pas du one-man show. Colossus et Negasonic sont trop sages pour susciter l'enthousiasme, loin de ce que nous promettait les bandes-annonces. Surtout, il y a une intrigue un peu juste, au final très classique qui ne révolutionne absolument rien. Certes, il est appréciable de voir la non-linérité du récit (narration éclatée entre présent et passé) mais l'ensemble contient quelques longueurs et vraiment peu de suspense. LES GARDIENS DE LA GALAXIE avait beaucoup plus de cran !

Là où DEADPOOL fait mouche c'est dans son côté cool absolu. La première séquence est exceptionnelle et sera, à bien des égards, la meilleure du film. Scène d'action avec effusions de sang, cascades improbables, ralentis géniaux en somme un comics sur écran. Une entrée en matière costaud. Malgré sa trop grande répétition d'insultes souvent gratuites, il faut avouer que certaines font mouche et dézingue à tout-va (celle sur David Beckham est assez monstrueuse). Visuellement, les gags et les combats sont très bons et, malgré un budget assez faible, restent vraiment réussis. L'histoire d'amour, elle, s'avère plutôt touchante et devient même le point d'ancrage émotionnel que l'on n'attendait pas forcément.

DEADPOOL est loin d'être mauvais mais pêche par excès de générosité. Il faut savoir que le film est fait avant tout pour les fans et répond donc à une certaine demande. Cependant, il reste un divertissement qui fait du bien, qui fait rire et qui défoule pendant deux heures sur une BO d'enfer. Ce n'est pas la promesse qu'on nous avait faite mais il faudra s'en contenter !

DEADPOOL 1h46

Un film réalisé par Tim Miller

Avec Ryan Reynolds, Ed Skrein, Gina Carano, Morena Baccarin.

NOTE GLOBALE : 14 / 20

critique de DEADPOOL

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog