Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de PARANORMAL ACTIVITY 5

Publié le 4 Novembre 2015 par Romain Jankowski

critique de PARANORMAL ACTIVITY 5

En 2009, la presse, le public, le monde entier dit avoir été effrayé par un petit film de 13 000 $. Ce film c'est PARANORMAL ACTIVITY, histoire d'un couple qui se filme la nuit pour comprendre les phénomènes qui se déroulent chez eux. Ultra-sobre (parfois trop) mais réaliste, le premier volet est plutôt une jolie surprise sans être forcément traumatisant. Ce qu'on ignorait, c'est la suite. PARANORMAL ACTIVITY a ouvert une brèche où se sont engouffrés tous les scénarios médiocres et débiles, filmés n'importe comment. Et la saga n'a pas fait mieux. Le deuxième et troisième volet contenaient quelques idées intéressantes mais tout devenait confus avec des histoires qui s'entrecroisaient, des différences de temporalité. Avec le mortellement ennuyeux quatrième volet et le désastreux spin-off, on avait quand même hâte que ça se termine.

On peut donc pousser un soupir de soulagement. Ou d'exaspération, c'est au choix. On nous a promis des réponses, de l'angoisse (bon, ça on ne se faisait pas trop d'illusions non plus) et une conclusion de l'histoire principale (celle des soeurs). Autant vous le dire, aucune promesse n'a été tenue. Pourtant on a vraiment envie d'y croire, le premier quart d'heure est rythmé, la 3D est géniale et les VHS visionnées par nos protagonistes donnent à l'ensemble une aura mystérieuse dont on a hâte de percer les secrets. Et puis, tout retombe. Comment pouvez-t-il en être autrement ? PARANORMAL ACTIVITY est une saga basée sur le vide, sur l'inaction, racontant des inepties pendant une heure avant d'enchaîner ses événements dans la (toute) dernière partie.

Ce cinquième volet ne déroge pas à la règle et les ficelles sont plus grosses de minutes en minutes. Même la 3D devient superflue. Pour ne rien n'arranger, le cinéaste parle de paradoxe temporel, de couloirs du temps, de dimension fantôme. Un scénario fortement alambiqué pour pas grand-chose. On a cette impression de revoir encore et encore la même scène, la petite fille qui parle à un ami imaginaire, un prêtre dépêché en urgence, des personnages totalement débiles qui enregistrent toute la nuit pour voir les phénomènes et... qui se demandent si ce sont vraiment des phénomènes alors qu'ils ont la preuve évidente devant eux ! Impossible d'avaler de tels poncifs et incohérences.

Le nanar se poursuit dans une dernière partie ridicule qui ressemble plus à SCARY MOVIE qu'à un véritable film d'angoisse. Surtout, la production se fiche bien des spectateurs en finissant son récit sur... une ouverture ! Aucune résolution d'intrigue mais plutôt une relance ! Ce cinquième volet est une arnaque à tous les niveaux et justice à été faite après son échec global au box-office. La boucle est bouclée. Enfin.

PARANORMAL ACTIVITY 5 : GHOST DIMENSION 1h35

Film réalisé par Grégory Plotkin

Avec Chris J. Murray, Brittany Shaw, Olivia Taylor Dudley, Dan Gil.

NOTE GLOBALE : 05 / 20

critique de PARANORMAL ACTIVITY 5
Commenter cet article