Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

007 SPECTRE, LA FIN D'UNE EPOQUE ?

Publié le 26 Octobre 2015 par Romain Jankowski

007 SPECTRE, LA FIN D'UNE EPOQUE ?

On ne sait pas, les médias jouent avec ça, l'acteur aussi, bref tout le monde s'amuse. Et, au final, personne ne sait. Est-ce la fin de Daniel Craig en James Bond ? Forcément, on le redoute mais on y pense, l'acteur n'étant plus tout jeune (47 ans). Pour le Bond qu'il incarne, physique et rugueux, cela va poser problème. Surtout, SPECTRE marque une évidente refonte de l'univers crée par Ian Fleming, un achèvement d'une période dorée de l'ère Bond.

Lorsque Daniel Craig est choisi pour incarner 007, le doute s'installe. Un peu malmené par les opus avec Pierce Brosnan (notamment les deux derniers, LE MONDE NE SUFFIT PAS et MEURS UN AUTRE JOUR), la saga se doit de retrouver un nouveau souffle. Adieu le Bond charismatique qui drague à tout-va avec des gadgets improbables. CASINO ROYALE marque un tournant avec son ambiance sombre, son Bond hanté par les démons et une James-Bond girl qui n'en ait pas vraiment une. Surtout, il joue avec une noirceur inédite notamment lors d'une scène de torture saisissante. Au final ? Un carton public et critique, une renaissance totale que l'on doit beaucoup à Daniel Craig avec son approche nerveuse et flamboyante. On a beau chercher, on ne trouve pas beaucoup de défauts à ce film, du méchant incarné par un Mads Mikkelsen terrifiant, à l'histoire faite de faux-semblants, de trahisons et de tragédie en passant par les scènes d'action dantesques (la course-poursuite du début, incroyable de dynamisme), le film de Martin Campbell est une grande réussite. Qui ne sera pas confirmé dans le suivant, QUANTUM OF SOLACE qui se perd dans un scénario un peu bas de gamme. Il y a toujours de jolies scènes d'action, un Craig qui prouve toute son aisance en OO7 mais c'est à peu prés tout. Trop brouillon, trop d'action, trop peu de substance.

Et puis vient le chef d'oeuvre ultime de la saga. SKYFALL, le phénomène incontrôlable, 1,1 milliard de recettes mondiales, une musique sublime obtenant l'oscar de la meilleure chanson (ADELE) et surtout un grand morceau de cinéma, à la partition quasi-parfaite. Rarement aura t-on été transporté à ce point dans un James Bond, jamais ce dernier n'avait obtenu une incarnation aussi palpable. Certains regretteront le manque d'humour, le trop-plein de noirceur mais celle-ci, au contraire, nourrit plus que jamais une oeuvre inouïe de densité. Peu à peu, un puzzle se met en place et SPECTRE pourrait bien en être l'aboutissant. SPECTRE, cette organisation présente depuis le deuxième volet, BON BAISERS DE RUSSIE, qui agit dans l'ombre et qui est bien décidé à écarter 007 de l'équation. La fin d'une époque et, peut-être, le retour du flegme légendaire de l'agent Bond avec un nouvel interprète dans le prochain volet.

Une dernière question qui nous taraude un peu tous : SPECTRE sera-t-il aussi fort que SKYFALL ? Probablement pas, il faut le reconnaître. Ni au box-office, ni en termes de qualité. Mais qui sait ? Et si le duo Mendes-Craig avait réussi le doublé ? Réponse le 11 novembre prochain !

007 SPECTRE, LA FIN D'UNE EPOQUE ?
Commenter cet article