Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

REGRESSION, LE COME-BACK DE AMENABAR

Publié le 30 Septembre 2015 par Romain Jankowski

REGRESSION, LE COME-BACK DE AMENABAR

Peut-être que son nom ne vous dit rien. Alejandro Amanabar est un cinéaste espagnol qui a secoué le cinéma au début des années 2000 avec l'un des meilleurs twists de l'Histoire du cinéma. Vous ne vous en souvenez pas ? Ce film c'est LES AUTRES avec Nicole Kidman, redoutable moment d'angoisse de prés de deux heures. On laissera un peu de côté les grandiloquences de son AGORA en 2009 pour se concentrer sur son retour tant attendu le 28 octobre prochain.

Six ans que le cinéaste n'était pas passer derrière la caméra. Mais il semblerait qu'il soit revenu à ses premiers amours. Le pitch est très emballant : dans les années 1990, au Minnesota, l'inspecteur Bruce Kenner (Ethan Hawke) enquête sur une meurtre effroyable don la jeune Angela (Emma Watson) accuse son père, John Gray. Lorsque ce dernier avoue sa culpabilité sans aucun souvenir des faits, le docteur Raines(David Thewlis) est appelé à la rescousse pour tenter de lui faire rappeler la vérité. Ce qu'ils vont découvrir cache un terrifiant mystère...

Impossible de ne pas s'intriguer pour un scénario qui promet des rebondissements saisissants. Doublé d'un joli casting avec en tête Emma Watson, ex-Hermione dans HARRY POTTER qui tient là l'un de ses premiers grands rôles principal. A ses côtés, un acteur qu'elle a côtoyé durant beaucoup de temps dans la même saga : David Thewlis alias le professeur Lupin. Ils formeront, avec le génial Ethan Hawke, un trio tentant de résoudre l'énigme que constitue ce meurtre.

Vous l'aurez compris, REGRESSION sera un des multiples événements du mois d'octobre. Et marquera surtout le retour de deux autres grands noms du film d'angoisse : Shyamalan avec THE VISIT le 6 octobre et Del Toro avec CRIMSON PEAK le 21.

REGRESSION

Sortie nationale le 28 octobre 2015.

REGRESSION, LE COME-BACK DE AMENABAR
Commenter cet article