Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
N.W.A, STRAIGHT OUTTA COMPTON

On l'attendait méchamment ce film sur le plus grand groupe de rap de tous les temps, les N.W.A (Niggas with Attitude). Plus que de la musique, c'est un mouvement révolté qu'il a entraîné notamment contre la police, raciste et violente. Carton incroyable au box-office US, le film de Gary Gray a t-il réussi son pari ?

La réponse ne se fait pas attendre : oui ! N'épargnant rien ni personne, évitant l'hagiographie pour mettre en scène un film engagé et enragé, le cinéaste nous laisse sans voix et ce, dés les première minutes. On suit ces jeunes qui n'ont qu'un désire : faire de la musique, bouger les choses, les injustices. Dr.Dre, Easy-E et Ice Cube en tête, c'est parti pour plus de deux heures d'une plongée d'on ne ressort pas indemnes. A l'image du groupe, le film est plus que ça : à l'heure des tensions toujours d'actualité aux USA entre les afro-américains et la police, il fait encore écho à des événements qui ne devraient plus exister.

Faut-il forcément aimer le rap pour voir le film ? Assurément non, bien que les sons de NWA soient naturellement très présents. Ils donnent d'ailleurs lieu à des séquences extraordinaires d'intensité comme celle qui se déroule durant le concert de Détroit où la tension et une forme de comique inattendue s'allient pour offrir un moment d'anthologie. C'est la grande force de l'ensemble, un équilibre quasi-miraculeux entre la plongée dans le milieu de la musique et du rap, celle dans le ghetto et toutes les outrances qui vont avec. Les orgies dans les chambres d'hôtel, les flingues dégainaient à tout bout de champ, les injustices, rien n'est laissé au hasard.

Et puis il y a ces personnages, ces artistes, ces dingues. Ils se relèvent et parlent avec leurs tripes. Incarnés par des acteurs incroyables (dont le propre fils de Ice Cube, monstrueux d'intensité), ils sont le pivot central d'un récit biographique et classique (ordre chronologique, passages obligés) mais terriblement remuant. Les coups de gueules, leur séparation, les jalousies, les businessmen (Jerry, le manager, est ambiguë de bout en bout), là aussi Gary Gray passe tout au rouleau compresseur de sa caméra qui capte avec une intensité folle cette mini-révolution qui a encore et toujours des répercussions. Et qui nous rappelle que le rap servait, avant, à dénoncer.

N.W.A - STRAIGHT OUTTA COMPTON 2h27

Film réalisé par F. Gary Gray

Avec O'Shea Jackson Jr, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Neil Brown Jr.

NOTE GLOBALE : 17 / 20

N.W.A, STRAIGHT OUTTA COMPTON

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog