Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de JAMAIS ENTRE AMIS

La comédie américaine aime repousser certaines limites dans la vulgarité qui frôle l'indécence. JAMAIS ENTRE AMIS ne déroge pas à la règle et s'avère dépourvu de véritables enjeux.

La réalisatrice de BACHELORETTE s'intéresse donc aux trentenaires esseulés qui sous les rapports sexuels fréquents ne parviennent pas à aimer. La fille est névrosée, le garçon est un dragueur. Lors d'une scène d'exposition peu réussie, on voit que ces deux-là se sont dépucelés ensemble. Puis quand ils se revoient treize ans plus tard, ils vivent juste entre amis jusque l'inévitable dénouement. L'idée déjà vue mille fois (l'amitié garçon-fille est-elle possible ?), JAMAIS ENTRE AMIS ne peut se prévaloir que de scènes obscènes pour attirer l'attention. Ou effet inverse, c'est selon. Le film enchaîne les dialogues platoniques sur la masturbation, l'orgasme et les relations hommes-femmes.

On s'ennuie ferme ici, la réalisatrice ne parvenant jamais à instaurer un rythme soutenu à son récit. Il y a bien quelques séquences qui sortent du lot mais elles sont insuffisantes. Les acteurs jouent simplement ce qu'ils ont à jouer (pas grand-chose donc) et tout se déroule parfaitement sans accroc. Là où on aurait pu avoir un vrai feel-good movie, on se retrouve avec une désillusion de plus.

JAMAIS ENTRE AMIS 1h41

Film réalisé par Leslye Headland

Avec Jason Sudeikis, Alison Brie, Adam Scott, Jason Mantzoukas.

NOTE GLOBALE : 07 / 20

critique de JAMAIS ENTRE AMIS

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog