Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN

Publié le 29 Août 2015 par Romain Jankowski

critique de LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN

Le film-événement français de la fin d'année distribué par PATHE ne passera pas inaperçu à sa sortie malgré la forte concurrence (LE LABYRINTHE 2, SEUL SUR MARS). Remplit de jeunes comiques et d'acteurs confirmés (Michel Blanc, Jean-Paul Rouve), cet ALADIN n'est pas la catastrophe annoncée. Mais ne brille pas non plus de mille étoiles.

Aladin c'est d'abord un acteur. Ce film a été pensé pour lui et personne d'autre. Je veux parler de Kev Adams, celui qui déchaîne les adolescents pré-pubére dans un humour ras des pâquerettes. Que l'on aime ou pas, c'est aujourd'hui une véritable valeur sûre du cinéma hexagonal où tous ses projets cartonnent (LES PROFS 1 et 2, FISTON). La première surprise, c'est sa relative sobriété dans le film. Souvent incontrôlable et outrancier, il joue ici avec plus de conviction lui donnant un peu plus de crédibilité. Outre son personnage, il est accompagné de beaucoup d'autres irrégulièrement travaillé. Celui du vizir qu'incarne Jean-Paul Rouve est le plus ridicule dans sa volonté de ressembler à tout prix au personnage de Gérard Darmon dans le ASTERIX de Chabat. On est même parfois mal à l'aise pour lui. Quand au Génie incarné par Eric Judor, il est plutôt drôle.

Pour justifier ses incohérences et ses anachronismes, Arthur Benzaquen (le réalisateur) a trouvé une astuce étrange mais plutôt efficace : LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN est en fait une histoire racontée au fur et à mesure par un faux père Noël incarné par...Kev Adams. D'où son histoire abracadabrante. Mais ceci ne doit pas faire oublier la faiblesse d'écriture et ses facilités. Hormis quelques gags, le reste tombe à plat, saturé par un trop plein de références souvent abscons. Ou répétitifs. Non, là où ALADIN réussit son pari c'est dans sa palette visuelle avec ces superbes décors et quelques combats à l'épée plutôt bien fichus. Le film n'est jamais meilleur que lorsqu'il s'assume en gros délire sans limite comme celui du clip de rap ou le gag dans le désert qui en fera rire plus d'un.

Il y a deux certitudes en voyant ce film : la première c'est que personne n'a jamais retrouvé l'immense niveau de ASTERIX ET OBELIX MISSION CLEOPATRE. Il est toujours la référence de l'anachronisme, de l'équilibre entre les gags révérencieux et parodiques avec une histoire solide et attachante tout en respectant son matériau de base. Depuis 2002, tout le monde le copie sans l'effleurer. On sent bien évidemment toute son aura sur ce ALADIN mais sans le savoir-faire. Et la deuxième certitude, c'est que LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN va cartonner. Tous les ingrédients sont là, une vraie curiosité s'est massé autour du film et, paradoxalement,il profitera de la pauvreté des comédies françaises cette année pour faire rire un public très large.

LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN 1h45

Film réalisé par Arthur Benzaquen

Avec Kev Adams, William Lebghil, Jean-Paul Rouve, Michel Blanc.

NOTE GLOBALE : 11 / 20

critique de LES NOUVELLES AVENTURES D'ALADIN
Commenter cet article

robot 27/10/2015 01:35

C'est de la m*rde !