Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de TERMINATOR GENISYS

On a entendu tout et n'importe quoi sur le retour de cette franchise culte. Désormais, c'est l'heure du verdict. Etait-il bien nécessaire de refaire venir le grand Schwarzy dans le rôle de sa vie ? De rebooter une saga qui a tant marqué le cinéma de science-fiction ?

La réponse, on l'a dés les premières minutes et elle est positive ! Oui le retour du terminator est une bonne chose. Derrière son idée de reprendre la saga à son point de départ, il y a surtout un grand respect de l'oeuvre originelle. Pas étonnant que James Cameron en personne l'ait adoré. La séquence d'ouverture est impressionnante et le reste, se déroulant lors d'une bataille décisive dans le futur, donne le ton. Esthétiquement irréprochable, le premier quart d'heure laisse clouer au fauteuil jusqu'au saut dans le temps. Et comme dans JURASSIC WORLD, c'est le retour dans le passé, celui d'un cinéma d'entertainement qui a marqué des générations entières.. Le thème musical de Brad Fiedel, Schwarzenegger qui se découpe dans l'ombre pour s'affronter lui-même dans la version de 1984 ! Impressionnant, hyper-iconique, enchanteur, ce combat restera marquant. Le passé et le futur s'affrontent, le contexte de la réalité alternative est posé et le film de dérouler une intrigue convaincante qui va ensuite se téléporter à nouveau pour combattre GENISYS. Car tout le passé d'autrefois a changé, celui-ci est malléable, changeant, différent.

La première heure est très réussie et confirme que ce reboot-suite était une bonne idée. Laissant la part belle aux personnages, l'action est au service de ces derniers comme James Cameron savait si bien le faire lors des deux premiers volets. Mais lorsque le film arrive à notre époque et que John Connor est là dans un corps de robot (je ne vous apprend rien, les bandes-annonces l'ont déjà fait), l'ensemble se transforme en un film d'action classique, pas déplaisant mais ne parvenant pas à réitérer la force de son début. Le second souffle ne verra jamais le jour malgré l'incroyable poursuite sur le pont. Devenant mielleux vers la fin, GENISYS ne réussit pas son final et a tendance à en faire parfois trop (la scène de poursuite en hélicoptère). Mais c'est dans sa générosité qu'il devient parfois touchant et dans ce registre le retour d'Arnold n'a pas d'égal.

Avouons que l'on aime ce volet parce qu'il est revenu. Ce ne serait pas vraiment pareil sans lui. Alors qu'on pouvait craindre que le terminator était devenu un peu ridicule ou trop gâteux (merci les bandes-annonces), c'est tout l'inverse qui se produit à la vision du film. Toujours aussi froid mais aussi plus éduquer aux manières humaines, moins défaillant, plus drôle, fort, intelligent, c'est le retour en force du terminator ! Il prend un grand plaisir à être là et ça se sent. Et confirme qu'un film de la franchise ne peut se faire sans lui. Le reste du casting est convaincant à commencer par Jai Courtney, charismatique en Kyle Reese, et Emilia Clarke dans un registre plus émotionnelle que Linda Hamilton. Un point un peu plus mitigé pour Jason Clarke qui souffre d'incarner un personnage si peu réussi. Et un gros point noir pour l'utilisation de cet acteur génial qu'est J.K Simmons dans un rôle de flic inutile.

TERMINATOR GENISYS n'est certainement pas le meilleur de la franchise. Mais il procure un tel plaisir qu'il serait dommage de s'en priver. Impressionnant et parfois émouvant (dans une scène très jolie entre le terminator et Sarah Connor), Alan Taylor (THOR 2) réussit son entrée dans la saga et est prêt pour une nouvelle trilogie. Mais cela dépendra du succès (pas gagné) de celui-ci...

TERMINATOR GENISYS 1h59

Film réalisé par Alan Taylor

Avec Arnold Schwarzenegger, Emilia Clarke, Jai Courtney, Jason Clarke.

NOTE GLOBALE : 14 / 20

critique de TERMINATOR GENISYS

Commenter cet article

Romain Jankowski 08/07/2015 10:03

Merci Marv :)

Marvin 07/07/2015 14:53

Romain Jankowski, toujours juste dans ses critiques. +1

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog