Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de ANT-MAN

Publié le 16 Juillet 2015 par Romain Jankowski

critique de ANT-MAN

Trois mois après l'excellent AVENGERS 2, injustement détesté, Marvel revient avec un projet beaucoup moins énorme et porteur. Ce projet c'est donc ANT-MAN, littéralement l'Homme-fourmi, probablement l'un des personnages les moins connus de l'écurie qui est pourtant, dans les comics, le membre fondateur des Avengers. Difficile à adapter et pas aidé par une production cassée dans son élan (Edgar Wright a démissionné de son poste de réalisateur trois mois avant le tournage), ANT-MAN est finalement un très joli film, simple et encore une fois plutôt novateur.

Là où le studio peut faire preuve d'audace ce sont dans ces films qui introduisent le personnage sans réellement avoir d'impact dans l'univers partagé. Un peu comme LES GARDIENS DE LA GALAXIE l'an dernier, ANT-MAN est la parenthèse entre deux mastodontes (CIVIL WAR en mai 2016). Même si il n'a ni la réussite, ni la démesure du film de James Gunn, il faut bien avouer que cet homme-fourmi en a sous le capot. Peyton Reed derrière la caméra (réalisateur de YES MAN), Paul Rudd et Michael Douglas devant, le film se veut un joli passage de flambeau entre Hank Pym (le ANT-MAN originel) et Scott Lang, cambrioleur de seconde zone qui sort de prison. Volontairement lent et épuré, ANT-MAN est un vrai souffle d'air frais dans la surenchère super-héroïque qui sévit. Revenant à des thèmes personnels sans détruire des villes entières, Peyton Reed donne un vrai point de vue à ce petit héros peu emballant aux premiers abords mais très attachant par la suite.

Une fois encore, il faut saluer le casting parfait de MARVEL. Paul Rudd est irrésistible dans le rôle-titre, savant brillamment joué les moments comiques et émouvoir en un regard emplit de douleurs et de regrets passés. Quant à Michael Douglas il est vraiment exceptionnel dans le rôle de mentor un peu bougon mais sûr de lui. Son rajeunissement dans la première séquence est une prouesse technique indéniable. Tout comme le reste du film qui, en termes d'effets visuels, se veut vraiment très impressionnant. On pouvait redouter les scènes de miniaturisation mais elle sont au final irréprochable et ILM mériterait sans aucun doute l'oscar pour avoir rendu un tel prodige (le déplacement des fourmis est à ce titre l'une des plus grandes réussite du film).

Mais au delà du coeur et des émotions (les relations père-enfant sont centrales), il y a une véritable synergie entre le spectacle et son contraire. Lorsque l'on voit une grande bataille spectaculaire elle n'a lieu que dans un...petit train de chambre d'enfant ! On rappelle ici la légèreté pour amener également le danger tout en se gardant bien de menacer les personnages. Reed ne réussit d'ailleurs pas son film sur le plan esthétique. Plutôt plat, usant de champ/contre-champ pénibles et d'une mise en scène pas très inspiré, ANT-MAN n'est pas vraiment le plus travaillé de tous. En revanche, les scènes comiques sont les plus réussies, jouant souvent sur les décalages de grandeur sans pour autant basculer dans la bouffonnerie.

Marvel continue donc son quasi-sans-fautes et prouve qu'il est capable d'adapter n'importe lequel de ses héros avec le même panache.

ANT-MAN 1h58

Film réalisé par Peyton Reed

Avec Paul Rudd, Michael Douglas, Evangeline Lilly, Michael Pena.

NOTE GLOBALE : 14 / 20

critique de ANT-MAN
Commenter cet article