Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de SPY

Publié le 18 Juin 2015 par Romain Jankowski

critique de SPY

Avouons qu'en termes de scepticisme, SPY figurait dans les hauteurs du classement. Le réalisateur de MES MEILLEURES AMIES et des FLINGUEUSES (deux comédies bien lourdes et bien nulles) avec Melissa McCarthy (ARNAQUE A LA CARTE, les deux pré-cités, des comédies bien lourdes et bien nulles, bis), Jude Law (dans un rôle à contre-emploi que l'on pouvait redouter) et Jason Statham (dans un rôle (presque) à contre emploi que l'on pouvait redouter, bis). Un mélange douteux. Mais au bout des deux heures de projections, il passe de douteux à prodigieux.

Pas que SPY soit un chef d'oeuvre de la finesse et du bon rire. Non, il est gras, pas subtil mais diablement efficace. Pour être clair, c'est une petite bombe que l'on n'attendait pas. Hilarant et jouissif, il déroule un cahier des charges absolument pas respecté, s'envolant dans des délires métaphysiques stupéfiant (cette scène où Statham raconte ses aventures inventées restera culte). Au centre, une histoire d'espionnage, de bombes et d'argent à peine esquisser. Feig, le réalisateur, manipule ses personnages à sa guise sans se soucier de vraisemblance et c'est tant mieux. Ainsi, en bonne espionne, Susan Cooper, merveilleusement interprétée par Melissa McCarthy qui a enfin le droit de prouver son talent dans un bon film, devient garde du corps après avoir été nunuche, se fait refiler des profils d'agents peu glorieux (une mère pantouflarde, une vieille fille adoratrice de chats) et se révèle être en fait une incroyable combattante. Et le film de se transformer en one woman show pour l'actrice qui se partage le scénario entre tous les personnages à l'aide de scènes totalement folles (la nuit au casino, la poursuite en scooter).

Rarement aura t'on vu une telle générosité dans le gag, une telle outrance qui fonctionne et ce n'est pas chose aisée (souvenez-vous CHARLIE MORTDECAI...). A franchir constamment la limite du bon goût, Feig transforme SPY en délire non-stop dont on n'aimerait ne jamais connaître la fin. Il se plante dans ses scènes d'action mais n'a pas son pareil pour les jeux de mots bien sentis (ce fameux "Bilbon sac à couilles"). Il se révèle aussi, paradoxalement, dans la retenue du gag scato ce qu'il ne parvenait pas à faire précédemment (cf l'insupportable MES MEILLEURES AMIES). Il réussit également une sacrée direction d'acteurs qui se révèlent tous crédibles. Mais une vraie mention spéciale à l'hilarant Jason Statham en vantard grande gueule et incapable. Il enchaîne les punchlines à un rythme endiablé, se montre physique quand il le faut et a le droit à un final particulièrement génial.

On aime le cinéma pour les surprises qu'il nous procure, par ces films que l'on n 'attendait pas. SPY en fait partie et quelque chose me dit qu'il pourrait devenir un petit objet culte. Le temps nous le dira.

SPY 1h57

Film réalisé par Paul Feig

Avec Melissa McCarthy, Jason Statham, Jude Law, Rose Byrne.

NOTE GLOBALE : 15 / 20

critique de SPY
Commenter cet article