Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de GUNMAN

Le terrible bide aux Etats-Unis a eu raison de son existence. C'est terrible mais c'est la dure loi du marché. Personne n'avait envie de voir une resucée de TAKEN avec Sean Penn (même réalisateur, même acteur vieillissant en action star). Et pourtant, GUNMAN ne soutient pas la comparaison car il propose une intrigue bien différente de celle avec Liam Neeson. Maladroit mais sincère, le film de Pierre Morel se laisse regarder.

Se déroulant dans un contexte de guerre au Congo, la première partie est assez saisissante et pose une morale et des enjeux très sombres à savoir le contrôle du monde occidental sur les guerres africaines pour se partager les minerais. Le personnage de Sean Penn joue souvent avec la ligne de morale mais ne recule pas pour tuer. Coupe, ellipse de huit ans et voilà que cette histoire de ministre tué revient à la surface quand on essaie de tuer Martin. Il va alors retrouver tout ceux avec qui il a fomenté le coup et découvrir des secrets terribles sur les enjeux géo-politiques. Et accessoirement sauver sa petite-amie des griffes de ceux qui veulent sa peau. Et le film de dérouler assez efficacement son cahier des charges sans le transcender. Même si il fait preuve de retenue dans ses combats, on perd peu à peu l'aspect thriller du début. C'est d'ailleurs là que GUNMAN aurait pu (dû) se poser, en film paranoïaque jouant sur les complots, les trahisons et autres enjeux plus troubles.

En l'état, c'est un divertissement que l'on a vu mille fois. Pas étonnant que personne n'aille le voir en salles. Pourtant, il y a vraiment du coeur et le duel entre Sean Penn et Javier Bardem est jouissif. Puis l'intrigue part totalement ailleurs pour se transformer en action-movie plutôt dégressif (même si la séquence finale chez les torero vaut le détour). Malgré tout, on se prend un peu à regretter le second degrés de TAKEN. Ici, tout est noir, pas une once de comédie ou de légèreté. On comprend l'ambition de rester profondément ancrer dans son sujet mais Morel n'y parvient pas. On ne sort pas déçu, ni conquis, on a juste cette sensation de l'avoir déjà oublier en sortant de la salle. Une chose que l'on n'oubliera pas en revanche, c'est bien Sean Penn. Concerné, physiquement impressionnant pour son âge, gueule cassée et clope au bec, il joue à la perfection ce type blessé par la vie. GUNMAN est à voir pour lui.

GUNMAN 1h55

Film réalisé par Pierre Morel

Avec Sean Penn, Javier Bardem, Jasmine Trinca, Ray Winstone.

NOTE GLOBALE : 11 / 20

critique de GUNMAN

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog