Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de SAN ANDREAS

Avant, le film-catastrophe avait de la substance au-delà du fait qu'il soit impressionnant. Mais ça, c'était avant. Depuis Roland Emmerich et son JOUR D'APRES, c'est devenu juste un défouloir bas de gamme, tout juste bon à offrir de jolis effets spéciaux (et encore, qualité qui n'est pas donné à tous). Puis il y a eu cet affreux 2012, nanar de... Emmerich ! Destruction totale, situation abracadabrante, succès incroyable, 2012 est un OVNI. Alors on a attendu, on a eu droit à un chef d'oeuvre d'émotions qu'est THE IMPOSSIBLE puis on a le droit, aujourd'hui, à SAN ANDREAS. Le petit-frère de... 2012 !

Le fait que SAN ANDREAS se laisse regarder ne fait pas de lui un bon film. Les bandes-annonces qui laissaient espérer un supplément d'âme sont à oublier. Ce n'est qu'un divertissement stupide et creux. Stupide parce qu'il vous faudra les nerfs solides pour accepter les centaines d'incohérence qui parsèment l'intrigue. Stupide à cause des réactions des personnages. Stupide parce qu'un petit bateau gonflable à moteur ne pourra jamais surmonter une vague de trente mètres de haut tout en esquivant un énorme cargo... Creux pour toutes les mêmes raisons. Les effets visuels sont peu réussis car inégaux. Passé une scène d'introduction horrible, le reste est plus ou moins bien réalisé. On retiendra juste l'impressionnante secousse sur le barrage Hoover ou encore la destruction de San Francisco.

Parfois, une bonne idée surgit, comme celle de montrer la classe aisée pour mieux démonter leur mythe. La catastrophe touche tout le monde peu importe la classe sociale. Le dernier acte du film se veut même émotionnel et on se dit qu'on aurait pu toucher la corde sensible si le reste avait été à cette hauteur. Mais non, le cinéaste Brad Peyton (réalisateur de COMME CHIENS ET CHATS 2...) s'obstine à tout détruire et rendre ridicule ses personnages. Heureusement que Dwayne Johnson fait le boulot que ce soit physiquement ou émotionnellement (superbe séquence où il raconte à sa femme la blessure qui l'anime). Encore et toujours en dents de scie, jamais dans le bon ton. On pourra regretter aussi que le talentueux Paul Giamatti s'enferme dans des rôles mauvais (celui du scientifique omniscient ici).

SAN ANDREAS n'apporte rien à un genre qui devient illusoire et futile. Où sont LA TOUR INFERNALE, L'AVENTURE DU POSEIDON, TWISTER ? Uniquement dans nos mémoires. L'informatique a complètement surpassé le genre, ce dernier n'étant plus qu'un prétexte à la destruction. Vide et décérébré, le film de Brad Peyton n'accrochera que les spectateurs les moins exigeants. Pour les autres...

SAN ANDREAS 1h55

Film réalisé par Brad Peyton

Avec Dwayne Johnson, Alexandra Daddario, Carla Gugino, Ioan Gruffudd.

NOTE GLOBALE : 09 / 20

critique de SAN ANDREAS

Commenter cet article

theesfer6 10/06/2015 00:14

Je suis plutôt d'accord avec toi ! Un film sympa...avec des effets spéciaux sympa mais bien évidement un fond scenaristique inexistant. Après, personnellement je n'en attendais pas plus de ce film. Si ce n'est un peu moins de moment grotesque comme la scène du tsunami ( ta description m'as bien fait rire).
Moi je lui donne 10/20 pour les muscles de Dwayne qui arrache les portes à main nu !

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog