Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de PYRAMIDE

Fidéle collaborateur du génial Alexandre Aja (HYPER TENSION, le remake de LA COLLINE DES YEUX, phénoménal, PIRANHAS et le plus récent et moins réussi HORNS), Grégory LeVasseur passe enfin derrière la caméra pour réaliser ce premier long métrage plutôt bien fichu.

On le sait tous, les jumps scares et autres effets sonores ridicules sont les plaies des scénarios modernes de genre. Ils sont également écrits à la ramasse devenant des supercheries du spectacle pour mieux cacher le manque de talent. Pas de ça ici. D'abord, le décor est déjà un signe évident de différenciation. En effet, il se déroule en Egypte, où des archéologues ont découvert une nouvelle pyramide. Avant de quitter les lieux à cause du printemps arabe qui fait rage, ils décident d'entrer, à leur péril certain. Comme CATACOMBES l'an dernier, le film se déroule à l'étroit, dans des petits couloirs, des petites hauteurs. La réalisation devient alors claustrophobique et on se sent étouffer, comme dans l'incapacité d'espérer une sortie. En cela, l'intrigue est intéressante car reposant sur des mythes et croyances égyptiennes entre des rites effroyables et autres châtiments corporels.

L'introduction est rapide, efficace et on plonge vite dans le coeur du sujet. Là aussi, c'est une démarcation en force des productions récentes où il faut à peu prés cinquante minutes de bla-bla inutile avant d'entrer dans le vif du sujet. Adoptant ici le principe du "found-footage", il s'en débarrasse, s'amusant avec le procédé comme pour mieux mettre en avant les défauts de celui-ci. Jolie audace doublée d'un tour de force évident car on n'y prête plus du tout attention lorsque le film est lancé. Et ce dernier se déroule de manière limpide quoique un peu trop classique. On anticipe forcément un peu les événements et celui ou celle qui s'y connaît un minimum en mythologie égyptienne devinera vite quel mal cette pyramide renferme.

Le suspense reste assez efficace et les scènes gores peu exposées. On retiendra simplement un empalement effroyable qui constitue la scène la plus horrible, presque comique, du film. On pourra nourrir quelques regrets sur les effets spéciaux finaux, un peu façonné à la va-vite dans un délire numérique approximatif et qui contraste avec la sobriété de l'ensemble. Les acteurs, quant à eux, font le job sans forcément transcender leurs interprétations mais on déjà vu bien pire. PYRAMIDE reste donc une sacrée bonne surprise malgré sa linéarité. Mais il faut saluer son audace, son décalage qui fait de lui un petit objet insaisissable et intriguant.

PYRAMIDE 1h28

Film réalisé par Grégory LeVasseur

Avec Ashley Hinshaw, Denis O'Hare, James Buckley, Krista Nicola.

NOTE GLOBALE : 13 / 20

critique de PYRAMIDE

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog