Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de MAGGIE

Publié le 28 Mai 2015 par Romain Jankowski

critique de MAGGIE

Il y a ces films qui parviennent à créer un mini-buzz grâce à une promo astucieuse et/ou un acteur qui livre, soi-disant, la plus grande prestation de sa carrière. MAGGIE c'est tout ça à la fois et également le synonyme de tous les écueils qui arrivent à la plupart de ces films. Ou comment transformer un événement en pétard mouillé...

Pourtant, MAGGIE accumule les bonnes intentions : le contexte pandémique/zombie, la relation forte entre père et fille, les questions inhérentes à la mort d'un proche et par conséquence celle de l'euthanasie. Mais passé un premier quart d'heure convaincant, le reste ne prend que trop rarement. Malgré une solide réalisation (on parle quand même du type qui a réalisé l'incroyable générique de WALKING DEAD) avec sa photo cramée et apocalyptique, le scénario ne tient pas la route, la faute au manque de sous-intrigue et de suspense. C'est simple, il ne se passe absolument rien pendant une heure et demie, le contexte n'étant jamais exploité. La relation père/fille reste le coeur (unique) du film et on le regrette forcément. De plus, cette dernière manque de mordant et de substance. Il y a bien une jolie scène ou le père parle de sa femme décédée mais c'est à peu prés tout. Même la séquence finale est totalement aseptisée.

Venons-en maintenant au fameux "plus grand rôle de Arnold Schwarzenegger". Bon, c'est vrai, il livre potentiellement sa meilleure performance d'acteur dans les émotions, joue impeccablement les protecteurs mais reste à la surface lorsqu'il doit aller dans la profondeur des sentiments. Son visage, inexpressif au possible, reste le problème majeur pour montrer ces derniers et on est parfois mal à l'aise pour lui lorsque, dans une scène, il doit verser une larme. Celle-ci est tellement forcée qu'elle en devient presque risible. La réponse est donc simple : oui on préfère largement Schwarzy dans un rôle d'action où il tatane ses adversaires.

MAGGIE est un produit dénué de force mais pas de convictions. On retiendra ces plans, construits comme des tableaux et on en oubliera d'autres qui se la jouent trop "film indépendant américain". Et on soupire à la sortie, imaginant ce qu'il aurait pu être si tout avait été bien exploité. En attendant, mieux vaut remater les chef-d'oeuvres de Romero ou WALKING DEAD.

MAGGIE 1h35

Film réalisé par Henry Hodson

Avec Arnold Schwarzenegger, Abigail Breslin, Joely Richardson, Denise Williamson.

NOTE GLOBALE : 10 / 20

critique de MAGGIE
Commenter cet article