Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski
critique de LES GORILLES

Soyons honnêtes envers nous-mêmes : personne ne croyait vraiment à ce film. Tout, de l'affiche en passant par la bande-annonce jusque l'annonce du casting ne respirait pas la sûreté. J'aime beaucoup Manu Payet mais quand il n'est pas contrôlé, il en fait des caisses comme ici. J'aime beaucoup Joeystarr mais hormis son interprétation hors normes dans POLISSE, il n'est pas acteur et vient à chaque fois cachetonner. Essayons désormais de parler cinéma.

Le début du film ne réserve déjà rien de bon et il est à l'image de ce qu'est l'ensemble : une production Besson tendance humour. Un humour lourd, ringard et vulgaire à peine sauvé par quelques répliques. La réalisation est clippesque et le scénario révèle les pires clichés possibles (Besson à 100%). Pourquoi le gang de malfrats n'est qu'incarné QUE par des hommes noirs ou d'origine maghrébine ? Pourquoi les maisons de productions de musique ne sont QUE avares ? Et pour finir, l'incohérence est totale notamment dans cette scène finale où le "méchant" se faufile dans les couloirs des NRJ MUSIC AWARDS tranquillou. On peut accepter quelques facilités mais là on est quand même au sommet.

Le pire c'est l'ambition des GORILLES. Ne rigolez pas, mais à y voir de plus prés il se pense en effet être le nouveau LES COMPERES. Y'a comme un problème de compréhension parce que le chef d'oeuvre de Veber avec Depardieu et Richard c'est un autre calibre. Ici, il n'y aucune consistance dans l'écriture et on en vient à se demander comment un producteur peut valider tout ça. Avec le superbe ROBIN DES BOIS (ironie,) on a le droit cette semaine à deux productions françaises une nouvelle fois bas de gamme, qui n'ont rien à montrer et surtout qui ne font pas rire ! Il ne suffit pas d'aligner trois fois d'affilée "ta gueule" ou "fils de pute" pour être drôle. Malheureusement le cinéma comique dans son ensemble (tout pays compris) ne le comprend pas ou plus. Regardez donc une comédie de De funès, Bourvil, Coluche, Fernandel ou dans un autre registre de Billy Wilder ou de Mastroianni. Aucune vulgarité, tout dans le gag visuel et second degré. Récemment seul Hazanivicius a réussi cela avec les OSS 117. Ca fait peu et tant que le cinéma français n'aura pas compris cela, on aura encore le droit à ces navets laids et débiles.

LES GORILLES 1h21

Film réalisé par Tristan Aurouet

Avec Manu Payet, Joeystarr, Jean Benguigui, Alice Belaïdi.

NOTE GLOBALE 06 / 20

critique de LES GORILLES

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog