Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

ACTEUR DE LEGENDE : LOUIS DE FUNES

Publié le 27 Mars 2015 par Romain Jankowski

Après Jean Gabin le mois dernier, nous poursuivons la rubrique des ACTEURS DE LEGENDE par celui qui est encore largement adulé par toutes les générations. Celui qui aura marqué d'une trace indélébile l'Histoire du cinéma comique français. Un génie que l'on n'a même plus à présenter : Louis de Funès.

Se pencher sur lui, c'est se pencher sur l'homme et l'acteur. Deux entités, deux caractères. Il y avait celui qui était timide, que l'on disait aussi colérique et peu enclin à la sociabilité. Son ascension fulgurante a aussi fait des jaloux. On oublie aujourd'hui que de Funès était très critiqué et...envié dans le milieu artistique. C'était un homme issu d'une famille noble, qui a eu beaucoup de problèmes scolaires et vécu de petits métiers durant un certain temps. Ce n'est qu'à l'âge de 28 ans qu'il décide d'étudier le métier de comédien aux cours Simon. Après plusieurs années de théâtre où il obtient beaucoup de succès, il entame sa carrière de cinéma avec des seconds rôles puis va connaître son premier grand rôle dans le chef d'oeuvre LA TRAVERSEE DE PARIS aux côtés de Jean Gabin et Bourvil. Il fera ensuite la rencontre décisive avec Jean Girault qui lui offre définitivement la consécration avec POUIC-POUIC. Et son jeu ahurissant de devenir une institution. Ses mimiques, son décalage, ses trouvailles corporelles héritées du cinéma muet américain et surtout son énergie folle, largement cabotine mais qui fait toute la personnalité du comédien.

Devant cette attraction mutuelle entre lui et la caméra, on oublie bien souvent les réalisateurs qui l'ont dirigé. Jean Girault et Gérard Oury font partie des principaux. Le premier lui offre donc POUIC-POUIC mais également les six GENDARMES, FAITES SAUTER LA BANQUE !, LES GRANDES VACANCES, JO ou encore L'AVARE. Sans oublier cette oeuvre culte et kitsch qu'est LA SOUPE AUX CHOUX. Même quand les scénarios sont mauvais (franchement LE GENDARME ET LES EXTRA-TERRESTRES et POUIC-POUIC sont quand même catastrophiques d'un point de vue cinématographique...), de Funès est là. Quel autre acteur, même moderne, peut se targuer de cette présence ? Probablement aucun. Il avait cette faculté de rendre ses personnages détestablement drôle et caricatural. Il jouait toujours le fourbe, réussissait à s'arranger pour être gagnant au final. Surtout, il mêlait sa réalité au cinéma avec ses rôles de noble profiteur. OSCAR reste, à mon humble avis, sa prestation la plus dantesque. Adaptation de la pièce de théâtre éponyme, OSCAR est un one-man show de l'acteur qui atteint les sommets dans des mimiques improbables mais géniales. Sa folie pure envahit l'écran dans un rythme mené tambour battant où chaque gag a effet sur le suivant. Le paroxysme, c'est ce solo de deux minutes où Louis de Funès enchaîne des tonnes de grimaces entraînant le spectateur dans une hilarité incontrôlable. Son autre prestige c'est LES AVENTURES DE RABBI JACOB, une comédie irrésistible, intelligente où de Funès touche une nouvelle fois au génie avec une scène culte, celle de la danse.

Et puis il y aura Gérard Oury. Et Bourvil. Il y aura LE CORNIAUD et surtout l'inévitable LA GRANDE VADROUILLE, qui était encore, avant LES CH'TIS et INTOUCHABLES, le plus grand succès français de tous les temps. Mais surtout un vrai chef d'oeuvre autant artistique que comique. L'un des plus grands films français de l'Histoire, inusable, multi-diffusé à la télévision mais qui a parfaitement vieilli. Son duo avec Bourvil relève du miracle, d'un équilibre insaisissable, d'une alchimie rarement vue. On énumérera pas les scènes cultes, les dialogues aussi inventifs qu'hilarants et la réalisation très réussie pour l'époque.

Mais l'énergie de ce grand acteur a eu raison de lui. Un coeur usé, une santé fragile puis un infarctus, là avec sa famille, entouré des gens qu'il aimait. Son fils, Olivier de Funès, parle d'un père peu présent. D'un homme qui avait du mal à vivre dans le monde réel, qui avait besoin du rire pour exister. Peut-être la tristesse d'un individu qui a souvent caricaturé son environnement natal, la bourgeoisie qu'il joua, une fois n'est pas coutume, à la perfection dans LA FOLIE DES GRANDEURS. Aujourd'hui, il est une légende, un acteur reconnu, respecté, adulé. Il est la pierre angulaire du cinéma comique français et n'a jamais eu d'héritiers. Il est et restera unique.

ACTEUR DE LEGENDE : LOUIS DE FUNES
Commenter cet article