Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre du cinéphile

L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Publié le par Romain Jankowski

Dire que cette cérémonie a été une déception est un doux euphémisme. D'abord la soirée a été longue. Neil Patrick Harris a donné de sa personne dans un one-man show un peu faible, pas aidé par ces moments toujours longs de remises de récompenses. Bref, nous ne sommes pas là pour parler de l'ambiance sur le plateau mais plutôt en coulisses. Et plus particulièrement des remises de prix.

L'anomalie principale, c'est déjà de ne pas retrouver dans les nominations principales le film INTERSTELLAR de Christopher Nolan. Comment, avec une telle créativité, un tel scénario, une telle réalisation, ce prodige de cinéma n'a t-il pu avoir sa place ? Le pire c'est que sa seule récompense sera les meilleurs effets spéciaux. Bien mais pas vraiment logique. Oui, visuellement INTERSTELLAR est une folie mais franchement les singes de LA PLANETE DES SINGES 2 ne méritait-il pas plus la récompense ? Indiscutablement si. En revanche, la musique et le sound designer auraient largement dû revenir au film de Nolan. Mais non, l'académie a préféré récompenser Alexandre Desplat (talentueux bien sûr) pour son travail sur GRAND BUDAPEST HOTEL qui n'est pas forcément sa meilleure composition. On pourrait rajouter la seule nomination du HOBBIT 3 dans la catégorie... meilleur montage son. Comme un lot de consolation à Peter Jackson et une insulte au travail hallucinant de WETA(société d'effets visuels). Pour finir dans les catégories techniques, on peut largement voir la préférence des professionnels pour Anderson et son sur-estimé GRAND BUDAPEST HOTEL. Meilleur maquillage ? Lui alors qu'on retrouvait LES GARDIENS DE LA GALAXIE et FOXCATCHER dans la même catégorie. Cherchez l'erreur. Meilleur direction artistique ? Lui, pas volé certes, mais quand on voit le boulot hors normes d'INTERSTELLAR et de IMITATION GAME on peut quand même remettre en doute le vote. Le meilleur montage son revenant presque logiquement à AMERICAN SNIPER (mérité tant l'expérience en salles nous plonge dans un état de guerre quasi-réel) et celui du montage à WHIPLASH.

Viens ensuite les catégories principales. La polémique des acteurs et actrices qui sont récompensés car ils jouent des personnes malades n'a pas vraiment lieu d'être. L'oscar de la meilleure actrice était peu disputée et seule Julianne Moore et Rosamund Pike (respectivement pour STILL ALICE et GONE GIRL) avaient réellement un avantage. C'est la première qui gagnera. En revanche celui du meilleur acteur était un champ de bataille : Steve Carell, monstrueux dans FOXCATCHER, Bradley Cooper, intense dans AMERICAN SNIPER, Benedict Cumberbatch, excellent dans IMITATION GAME, Michael Keaton, que l'on dit incroyable dans BIRDMAN (je n'ai pas encore vu le film qui sort demain en salles) et puis Eddie Redmayne, époustouflant dans UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS. Et c'est ce dernier qui le remportera. Le meilleur acteur dans un second rôle revient indiscutablement à J.K Simmons, parfait dans WHIPLASH. Et Patricia Arquette devient le seul lot de consolation de BOYHOOD, pas assez récompensé pour le travail exceptionnel de son équipe (le film a été tourné sur 12 ans !). Sans surprise, c'est BIRDMAN qui remporte le MEILLEUR FILM et MEILLEUR REALISATEUR. Au fil des années, les OSCARS commencent à s'essouffler. Dans l'Histoire, il y a déjà eu beaucoup de choix étranges mais cette année c'est plus la mécanique que l'on peut critiquer. Les seuls films récompensés sont académiques, tous des drames et ne permettent pas aux autres de s'immiscer dans les classements. Il faut un renouvellement (même aux CESARS) pour que cette institution redevienne attractive. Privilégier un peu plus de comédies, de blockbusters ou de films de genre. Ici, tout est déjà quasi-fait, les récompenses quasi-jouées d'avance. La qualité des films est peut-être également à remettre en question. En tout cas, cette édition aura été une sacrée déception pour ma part. Je finis avec la cerise sur le gâteau : LES NOUVEAUX HEROS, meilleur film d'animation. Oui, le nouveau Disney est très bon. Mais DRAGONS 2 était réellement sur une autre planète et aurait dû gagner haut la main. Déception jusqu'au bout.

LES OSCARS SONT-ILS USES ?

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog